CONSERVATION DES OEUFS A COUVER


a-Durée possible et mode d'action sur l'embryon


L' éclosabilité des oeufs à couver diminue quand le temps de conservation avant la mise en incubation augmente: Cette affirmation, vrai dans tous les cas, doit être nuancée en fonction d'une part de l'espèce et du type génétique (souche), d'autre part des conditions de conservation des oeufs. Dans des conditions de températures et d'hygrométrie usuelle, l' éclosabilité diminue en moyenne de 1,0 à 1,5 % par jours de stockage.

Dans le cas des oeufs de poules de souche légères (type ponte), ou mi-lourdes (type mixte), l'effet du stockage est faible pendant les 4 premiers jours, et reste modéré pendant les deux premières semaines ; la troisième semaines est en revanche responsable à elle seule d'une chute de 15-20%. Cette évolution est plus rapide chez les souche lourde (type chair). Dans ce cas, le stockage sera réduit a une seul semaine .

L'effet du stockage sur l'éclosabilité des oeufs des autres espèces est très variable ; l'oeuf de cane de barbarie est un des plus sensible au vieillissement avec une perte de 12% au terme de la première semaine seulement ! et ces oeufs ne devrait pas être conserver plus de 4-5 jours . La perte est moins marquer chez les cane communes avec une baisse de 3% après 6 jours et 10% après deux semaines (à 15°C). De même, la perte n'est que de 5% après une semaines chez la pintade.

Le stockage des oeufs a couver entraîne également un allongement de la durée totale d'incubation essentiellement dû à un retard dans le démarrage du développement embryonnaire (en moyenne, un allongement de 45 -50 minutes par jours de stockage) et à une vitesse de croissance plus faible de l'embryon pendant les 48 premières heures. C'est a dire qu'un oeufs de poule âgés de 15 jours lors de la mise en machine se trouvera à 42 heures d'incubation au même stade qu'un oeufs frais à 30 heures d'incubation.

Ceci explique l'importance d'incuber les oeufs les plus vieux avant les oeufs les plus frais ou de leurs appliquer un préchauffage ou une pré-incubation.

Les mécanismes par lesquels le stockage de l'oeuf affecte le développement embryonnaire ne sont pas réellement connus, les modifications physico-chimique intervenant dans l'oeuf après la ponte jouent certainement un rôle. Entre autre, la perte de glucose libre dans le blanc de l'oeuf, l'augmentation du taux de calcium dans le jaune et les modification de la pression osmotique sont parmi les plus important a considérer et sont des facteurs qui dépendent étroitement des conditions de conservation l'oeuf.

b-Température et hygrométrie de concervation

Les basses températures sont préjudiciables à la conservation de l'oeuf à couver bien que le trés jeunes embryon soit relativement résistant au froid (ils peuvent résister environ 4 jours à 0°C et 9 jours à 1°C). A l'opposé, le développement embryonnaire déduite à partir de 21°Cet une conservation d'une semaine à 25°C entraîne une chute d' éclosabilité de l'ordre de 50%!

La température idéale de stockage est de 12°C et doit être comprise dans une fourchette de 10 à 15°C. Les températures plus élevées étant de loin les plus néfastes. Les oeufs doivent être ramassés le plus souvent possible durant l'été et ne pas être laissés dans les nids où la température dépasse souvent les 20°C. Les seules exceptions à cette règle concernent les oeufs de cane commune et de pintade conservés moins de 4 jours pour lesquels une température de 20°C semble favorable.

L'humidité relative de l'air à appliquer doit être la plus élever possible sans permettre cependant le développement de moisissures. Suivant l'espèce, la porosité de la coquille, la propreté du local, elle doit être comprise entre 70 et 80%en réservant les valeurs les plus hautes pour les longues conservations.

A notre niveau, une cave fraîche et humide semble donc le plus proche du locale idéale.

c-réalisation pratique du stockage

-Ramassage des oeufs:

Le ramassage des oeufs doit être effectué le plus fréquemment possible (2-3 fois par jours) car un séjour trop prolongé dans le nid augmente beaucoup le risque de micro-fêlures et de souillure ce qui favoriserait l'apparition de moisissures durant le stockage des OAC. Les oeufs doivent ensuite quitter le plus rapidement possible le poulailler (surtout l'été) et être aussitôt transporter vers le local de stockage.

- Position de l'oeuf pour le stockage:

Dans des condition usuelles (conservation de moins de 2 semaines), l'oeuf de poule doit toujours être gardé pointe en bas ; c'est également la position a adopter pour le transport des oeufs. A l'inverse, la position pointe en haut serait plus favorable pour les conservation longues supérieur a 15 jours. La plus mauvaise position étant la position couché sauf pour les oeufs d'oie.


-Retournement des oeufs:

Le retournement des oeufs durant les 8 premiers jours de stockage n'a jamais été monter comme entraînant une amélioration significative des résultats, sauf pour les oeufs de cane commune. Par contre, le retournement semble plus utile pour les longue conservation (>8-10 jours)

-Matériel de stockage

La salle idéale de stockage des oeufs doit être facilement désinfecté car la présence d'une forte humidité favorise le développement des germes.
Les oeufs peuvent être stockés directement sur les plateaux d'incubation ou sur alvéoles. Dans ce dernier cas, les alvéoles en carton sont a proscrit Les alvéoles en plastique perforées permettent une meilleure circulation de l'air.

d- Pré-chauffage et pré-incubation

Ces deux techniques on pour but de limiter les effets négatifs du stockage.

Le pré-chauffage consiste à réchauffer progressivement les oeufs avant la mise en machine. Le matin, sortir vos oeufs de la salle de stockage et les entreposer dans le maison à une température de 18-20°C . A midi, mètrent les oeufs en hauteur pour avoir une température de 25-30°C , le soir,mettre les oeufs en incubateur normalement. Cette technique permet d'une part de ne pas mettre une masse d'oeufs trop froide dans la machine ce qui provoquerait un "choc thermique" et une condensation néfaste sur les oeufs. De plus, la monter progressive de la température entraîne une remise en route de cycle de développement embryonnaire lente et progressive. Elle compense ainsi le retard que pourrais prendre les "vieux" embryons.


La technique de pré-incubation interviens plus tôt. Elle consiste à réchauffer les oeufs périodiquement a la température d'incubation. Comme le fait naturellement la femelle quand elle viens pondre dans le nid mais que l'incubation n'a pas encore commencer. Plusieurs technique sont bien décrite et au point:

- 3 à 5 heures dès le lendemain de la ponte,
-1 heure chaque jour de conservation,
-3 à 5 heures la veille de l'incubation proprement dite.

les données disponibles ne permettent pas de trancher entre ces méthodes, la seconde est peut-être la plus sûr mais elle est lourde à mettre en oeuvre.

Ces deux technique sont sans effet visible si la durée de conservation des oeufs est courte (6-7 jours) sauf pour les oeufs de cane de Barbarie ou la pré-incubation doit être systématique.

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés